Biographie

Maud Bessard-Morandas

Biographie

Maud Bessard-Morandas

Finaliste du 13e Concours international Pietro Antonio Cesti à Innsbruck en Autriche, la soprano colorature Maud Bessard-Morandas obtient 4 prix au 12e Concours international de mélodie Les Saisons de la Voix de Gordes, le 3e prix au concours international Léopold Bellan à Paris, le 1er prix au Swiss international music competition à Lugano et est lauréate de la Fondation Royaumont (23-24).

En 2023-2024, elle incarne le rôle de Grazia dans Il dono della vita eterna de Draghi avec Cappella Mediterranea (dir. L. García Alarcón) à l’Opéra de Dijon, à la Chapelle Royale de Versailles, au Théâtre R. Devos de Tourcoing, au Concert Hall de Namur et au Festival d’Ambronay ; le rôle d’Olympia dans Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach avec le LabOpéra Hauts-de-Seine (dir. L. Brack et m. en scène N. Grujic) ; les rôles de la Première Dame et Papagena dans La Flûte Enchantée de Mozart avec la Fondation Royaumont (dir. E. Olivier et m. en scène J-F. Sivadier), le rôle de Donna Anna dans Don Giovanni de Mozart au Théâtre d’Annecy (m. en scène P-A. Four), le rôle-titre dans Lakmé de Delibes au Grand Théâtre d’Albi (dir. G. Daboval et m. en scène M. Bellin), celui de Sakura dans l’Opéra contemporain en création Butterfly room service avec la Fondation Royaumont (dir. J-P. Wurtz et m. en scène A. Gindt) et le rôle de Koré-Perséphone dans le Drame antique Déméter de B. Berne à l’Opéra de Clermont-Ferrand (dir. N. Corti et m. en scène M. Chifflot).

A l’Opéra, son répertoire touche toutes les époques : La Musicá dans l’Orfeo de Monteverdi, Grazia dans Il dono della vita eterna de Draghi, l’Amour et Eurydice dans Orphée et Eurydice de Gluck, Donna Anna dans Don Giovanni de Mozart, la Première Dame, Papagena et la Reine de la Nuit dans La Flûte Enchantée de Mozart, Olympia dans Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach, Thérèse dans Les Mamelles de Tirésias de Poulenc, le rôle-titre dans Lakmé de Delibes, le rôle-titre dans Angélique d’Ibert, Sœur Constance dans Les Dialogues des Carmélites de Poulenc, Sakura dans Butterfly room service et Koré-Perséphone dans Déméter de B. Berne.

En oratorio, mélodie et musique ancienne, Maud donne des récitals au Grand Théâtre de Genève (Souris Traviata et Colorama), à la Cité Bleue de Genève et est régulièrement invitée comme soliste dans les ensembles professionnels Cappella Mediterranea (L. García Alarcón), Les Voix animées (L. Coadou), Procris (L. Agut), O Tempora (Q. Guérillot), Tricordi (co-fondatrice). Crisopea (D. Lombritto) et Spirito (N. Corti). Fondatrice du Duo Malices avec la pianiste Alice Pepek et duo voix-piano avec le pianiste Timothée Hudrisier, elle enregistre un disque en soliste avec Capella Mediterranea au Label Ricercar et un autre chez Château Versailles spectacles avec l’organiste Quentin Guérillot.

Initialement danseuse et comédienne, Maud est titulaire de trois Masters obtenus à la Haute École de Musique de Genève (chant lyrique et pédagogie de la voix dans la classe de C. Tilquin) et au Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Lyon (direction de chœurs dans la classe de N. Corti et L. Sow), Maud obtient également un diplôme d’Etat de direction d’ensembles vocaux (CNSMD), une Licence de musique/musicologie (Université Lyon 2) et trois Diplômes d’études musicales (Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne).

Elle reçoit aussi l’enseignement de nombreux spécialistes tels que Patricia Petibon, Paul Agnew, Gerd Türk, Raphaël Pichon, Antoine Palloc, Susan Manoff, Emmanuel Olivier, David Selig, Fabrice Boulanger, Nina Uhari…

Diplômée du Conservatoire National Supérieur musique et danse de Lyon et de la Haute École de musique de Genève, elle est soliste au Grand Théâtre de Genève, à l’Auditorium de Lyon, à la Philharmonie de Paris et incarnera les rôles d’Olympia, de Grazia, de la Première Dame et de Donna Anna en 2023.

Programme

Share:
2022 - Design by Studio218